Règlement

Article 1er – Généralités

Zeugmo, société par actions simplifiée au capital de 125 450 euros, dont le siège social est situé 89 bis, rue Général-Mangin – 38100 Grenoble – France, immatriculée au registre du commerce et des sociétés de Grenoble sous le numéro 514 567 296, organise le championnat de France d’orthographe des écoles d’ingénieurs en ligne sous l’appellation « Dictée des écoles d’ingénieurs ».

La société Zeugmo est spécialisée dans l’enseignement de l’orthographe et de la langue française en ligne, notamment à travers Orthodidacte, plateforme d’apprentissage, de remise à niveau et de certification en langue française écrite.

La Dictée des écoles d’ingénieurs a lieu le jeudi 22 mars 2018 à 14 heures (heure de Paris), dans le cadre de la semaine de la langue française et de la francophonie organisée par le ministère français de la Culture. La durée de l’évènement sera d’environ 1 heure 30, comprenant l’introduction, la dictée à proprement parler, les commentaires des difficultés, la proclamation des résultats, la présentation des parrains et des partenaires. Tous les candidats composent obligatoirement ce jour-là et à cette heure-là, en ligne, connectés au site https://dictee.orthodidacte.com.

Les objectifs de la Dictée des écoles d’ingénieurs sont :

  • promouvoir le bon usage de la langue française chez les élèves-ingénieurs par le jeu de la dictée numérique en ligne,
  • créer une émulation au sein des promos et établissements par un concours d’envergure nationale en direct, en présence de personnalités,
  • rendre l’évènement public et permettre aux internautes du monde entier de participer en direct à cette fête de la langue française (ils sont alors classés à part, de manière non officielle).

Article 2 – Participants et catégories

Peuvent participer à la Dictée des écoles d’ingénieurs les étudiants inscrits dans une des écoles d’ingénieurs membres de la Conférence des directeurs des écoles françaises d’ingénieurs (CDEFI) ou dans une formation préparatoire intégrée à l’une de ces écoles (« prépa intégrée »).

Les candidats sont répartis en deux catégories : français langue maternelle (FLM) et français langue étrangère (FLE). Les candidats suivant un cours de français langue étrangère officiellement inscrit dans la scolarité de leur école d’ingénieurs sont en catégorie FLE. Les autres candidats sont en catégorie FLM. Un candidat ne peut concourir que dans une catégorie.

Les collaborateurs des organisateurs, des partenaires et des parrains de la Dictée des écoles d’ingénieurs, ainsi que les membres de leur famille, ne peuvent pas participer à ce concours.

Les internautes du monde entier sont invités à faire la dictée, à s’amuser, à se tester et à se mesurer aux étudiants en direct, mais seuls les étudiants dûment inscrits via leur établissement sont officiellement classés, reçoivent des récompenses et des diplômes et peuvent se prévaloir des différents titres de vainqueurs décernés. Les internautes souhaitant faire la dictée (donc de manière non officielle) doivent simplement se connecter au site dictee.orthodidacte.com aux jour et heure indiqués.

Ce règlement ne concerne donc que les étudiants participant officiellement et dûment inscrits via leur établissement.

Article 3 – Coût

Le coût est de 3 euros TTC par étudiant.

Article 4 – Inscription

L’inscription d’un étudiant se fait sous la responsabilité de l’enseignant référent de son école d’ingénieurs.

Un établissement peut inscrire tout ou partie de ses étudiants, tout ou partie de ses promos.

L’enseignant référent procède à l’inscription des étudiants de son école d’ingénieurs en se rendant sur le site dictee-ingenieurs.orthodidacte.com.

Les candidats inscrits concourent automatiquement pour le classement individuel et pour le classement par équipes. Une équipe est constituée librement par les étudiants eux-mêmes en respectant les critères suivants :

  • une équipe ne peut être constituée que par des candidats inscrits dans la même catégorie,
  • une équipe est constituée au minimum de trois candidats, au maximum de dix,
  • une équipe est constituée de candidats de la même école.

Chaque équipe porte un nom choisi par les étudiants qui la composent. Le nom d’une équipe doit comporter de deux à trente caractères, espaces compris, choisis parmi les caractères [a-z], majuscules ou minuscules, accentués ou non, et les chiffres [0-9]. D’autres caractères ou symboles d’usage courant pourront être tolérés (ponctuation, par exemple). Les organisateurs se réservent le droit de rejeter ou de modifier sans préavis le nom d’une équipe ne respectant pas les règles élémentaires de bienséance qui prévalent en la matière. En particulier, et de manière non limitative, sont prohibés les noms à caractère injurieux, raciste, sexuel, discriminatoire, politique, religieux, incitant à la haine, et ce, quelle que soit la langue d’expression. Au contraire, les organisateurs invitent les candidats à faire preuve d’imagination et de célébrer, à travers le nom de leur équipe, la langue française.

Il est précisé que, dans les classements, le nom d’une équipe sera systématiquement accompagné du nom de l’école.

L’inscription d’un candidat n’est validée qu’après la réception complète du dossier d’inscription et l’encaissement de l’intégralité des frais de participation de l’établissement. Les établissements ayant un processus de facturation spécifique sont invités à se rapprocher des organisateurs le plus rapidement possible.

La date limite de réception des dossiers complets et des règlements correspondants est fixée au 16 mars 2018.

Toute inscription est définitive et ne peut donner lieu à un quelconque remboursement.

Article 5 – Prérequis techniques et matériels

Il appartient aux écoles d’ingénieurs ultramarines de vérifier la compatibilité de l’évènement avec le décalage horaire (rappel : l’évènement a lieu à 14 heures, heure de Paris, et durera environ 1 heure 30).

Chaque candidat doit être muni individuellement d’un ordinateur connecté à Internet.

Le JavaScript du navigateur doit être activé.

Chaque candidat doit posséder une adresse électronique et un mot de passe qui lui sont propres, renseignés lors de l’inscription et servant d’identifiants pour se connecter au site de la dictée.

La vidéo de la dictée est projetée dans chaque salle accueillant des candidats. Cela nécessite, pour chaque salle concernée, un ordinateur connecté à Internet pouvant lire les vidéos de type YouTube ou Dailymotion, un vidéoprojecteur et des haut-parleurs.

L’infrastructure réseau doit être configurée pour que les ordinateurs puissent accéder au site https://dictee.orthodidacte.com (sans accent à « dictee ») par les protocoles https et http.

Capacité de bande passante montante

Soit n le nombre de candidats connectés au réseau de l’établissement. Le réseau doit supporter l’envoi de n x 1000 caractères en quelques minutes (donc n kilo-octets).

Capacité de bande passante descendante

Soit n le nombre de candidats connectés au réseau de l’établissement.

Soit p le nombre de salles de l’établissement accueillant des candidats.

Le réseau doit supporter :

  • le téléchargement de n fois une page (https://dictee.orthodidacte.com) ne comportant aucune vidéo (le média vidéo est désactivable) au début de l’évènement ;
  • le téléchargement de p fois une vidéo de type YouTube ou Dailymotion, ce téléchargement se faisant en continu, tout au long de l’évènement.

Les établissements doivent impérativement tester leur matériel et leurs capacités techniques en se rendant sur le site https://dictee.orthodidacte.com/dictee/dictee-colleges-isere-20170320-redif-mars17 et en lançant la dictée (la vidéo doit être fluide et le son de bonne qualité).

Article 6 – Déroulement de la dictée

Le texte est lu trois fois. Une première fois dans sa totalité, à vitesse normale et sans la ponctuation ; une deuxième fois lentement, par groupes de mots répétés et avec la ponctuation ; une troisième fois dans sa totalité, à vitesse normale et sans la ponctuation.

La longueur du texte varie en fonction de la catégorie. Tous les candidats, quelle que soit leur catégorie, écrivent le début de la dictée, y compris le titre. Au fur et à mesure, le lecteur indique à quel endroit prend fin la dictée concernant chaque catégorie. Autrement dit, les candidats de la catégorie FLE n’écrivent que le début de la dictée ; les candidats de la catégorie FLM écrivent l’intégralité de la dictée ; toutes les catégories se conforment en tout cas aux instructions du lecteur pour savoir où s’arrêter. Les candidats qui n’ont pas à écrire l’intégralité de la dictée ne doivent pas poursuivre la dictée, sinon ils se verraient attribuer systématiquement des fautes sur la partie de la dictée qui ne les concerne pas ; au contraire, ils mettent à profit le temps consacré à la suite de la dictée pour se relire.

Après la troisième lecture intégrale, cinq minutes sont accordées pour la relecture.

Les candidats, qu’ils soient dans l’établissement accueillant physiquement le lecteur ou dans un autre établissement, ne peuvent poser des questions ni durant la dictée, ni durant le temps de relecture. Aucun passage n’est relu. Sitôt le temps de relecture écoulé, les candidats sont invités à valider leur dictée conformément aux instructions du lecteur.

Article 7 – Références et jury

Les références sont, pour l’orthographe, le Petit Larousse 2018, le Petit Robert 2018 des noms communs, le Petit Robert 2018 des noms propres et le Grand vadémécum de l’orthographe moderne recommandée (C. Contant, ISBN 9782980872020) et, pour la grammaire, le Dictionnaire des difficultés de la langue française (A. V. Thomas). Les rectifications de l’orthographe de 1990, déjà reprises largement dans le Petit Larousse, le Petit Robert et a fortiori dans le Grand vadémécum de l’orthographe moderne recommandée, sont acceptées.

Seule une des prononciations entérinées par les références est donnée. Ne sont faites que les liaisons obligatoires et les liaisons que le jury estime naturelles et cohérentes. La prononciation et les liaisons seront les mêmes lors des trois lectures. Si un mot possède plusieurs variantes ne se prononçant pas de la même façon (exemple : photocopieur et photocopieuse), seule sera acceptée la variante conforme à la prononciation donnée par le lecteur.

La dictée est révisée et mise en conformité avec les références par un jury composé de l’équipe linguistique de Zeugmo et présidé par Guillaume Terrien, champion de France d’orthographe et fondateur d’Orthodidacte.

Article 8 – Recommandations

Les accents, trémas et cédilles doivent être respectés.

Les accents, trémas et cédilles sont obligatoires sur les majuscules (exemples : « À demain », « Ça va »).

Les minuscules et majuscules, typographiques et lexicales, doivent être respectées.

Les ligatures doivent être respectées (exemple : « bœuf »).

Les nombres doivent être écrits en toutes lettres sauf précision contraire du lecteur.

Les noms propres comptent et doivent donc être respectés.

Il est interdit de couper les mots en fin de ligne afin qu’on ne puisse pas confondre un trait d’union et la coupe d’un mot en fin de ligne. Le cas échéant, les candidats doivent aller à la ligne et écrire le mot en entier sur cette nouvelle ligne.

N.B. Les caractères difficilement accessibles au clavier (É, œ, etc.) peuvent être obtenus à l’aide du clavier virtuel situé à côté de la zone de saisie du site dictee.orthodidacte.com.

Article 9 – Barème

Tout mot mal orthographié vaut une faute entière. Il n’y a pas de demi-faute. On ne compte qu’une faute au maximum par mot (un mot composé étant un mot, on ne comptera qu’une faute par mot composé).

On compte également une faute pour le fait d’oublier un mot, d’ajouter un mot, d’inverser deux mots et de relier par un trait d’union ou de souder deux mots à mauvais escient.

Les fautes de ponctuation ne comptent pas (la ponctuation est dictée). Toutefois, les minuscules et majuscules, typographiques et lexicales, doivent être respectées et les points abréviatifs (comme dans « N.B. »), qui ne sont pas dictés car faisant partie intégrante du mot, sont exigés conformément aux ouvrages de référence.

Les accents, trémas et cédilles sont obligatoires sur les majuscules.

Les fautes de majuscule et de minuscule comptent.

Les noms propres comptent.

Les éventuels mots de la dictée non présents dans les dictionnaires de référence sont neutralisés.

Le barème est identique pour toutes les catégories.

Les cas litigieux sont tranchés par le jury.

Article 10 – Correction

La correction est effectuée automatiquement et en quelques minutes par le site dictee.orthodidacte.com.

Article 11 – Vainqueurs

Classement individuel

Dans chaque catégorie, sont proclamés vainqueurs les candidats qui ont commis le moins de fautes à la dictée.

Classement par équipes

Dans chaque catégorie, sont proclamées vainqueurs les équipes qui ont commis le moins de fautes à la dictée. Le résultat d’une équipe se calcule en additionnant le nombre de fautes des trois meilleurs de l’équipe.

Les ex æquo sont départagés par le principe de la « faute subite » : le premier des candidats ou équipes ex æquo ayant commis une faute, au sens du barème (donc au mot près), perd sa place au profit des autres ex æquo.

En cas de nouvelle égalité, les organisateurs peuvent, s’ils le jugent utile, procéder à tout autre test départageant les candidats ou les équipes.

Les meilleurs candidats et les meilleures équipes sont primés. Seuls les premiers de chaque classement sont publiés afin de ne pas stigmatiser les derniers.

Article 12 – Discipline

Il incombe aux établissements inscrits d’assurer en leur sein le bon déroulement de l’épreuve en termes de discipline et de prévention de la fraude.

Les établissements sont invités à se conformer aux consignes qui leur sont distribuées par les organisateurs.

En particulier, de manière non exhaustive, les candidats arrivant après le début de l’épreuve ne peuvent participer. Durant toute l’épreuve, il est naturellement interdit aux candidats de consulter quelque ouvrage ou quelque site Internet que ce soit, de faire usage d’un logiciel de correction linguistique ou de communiquer avec d’autres candidats. Toute tentative de fraude ou toute réponse à une sollicitation feront l’objet d’un rapport transmis par l’établissement aux organisateurs et les candidats concernés seront exclus du concours.

Pour une question évidente de respect des autres candidats, des organisateurs, des partenaires et des médias, les candidats éteignent et rangent leur téléphone portable et autres appareils électroniques – à l’exception bien sûr de ceux sur lesquels ils sont autorisés à composer – et ne les rallument qu’une fois qu’ils ont quitté la salle.

Article 13 – Responsabilité et autorisation

Les organisateurs sont souverains et leurs décisions sont sans appel pour contrôler toutes les épreuves, trancher tout cas litigieux et, si des circonstances exceptionnelles l’imposent, pour supprimer, modifier ou maintenir une épreuve, exclure ou rattraper un candidat, proclamer la liste des lauréats. Ces décisions s’étendent aussi au domaine linguistique, pour résoudre toute question.

En cas de modification, interruption ou annulation de la dictée pour quelque cause que ce soit, la responsabilité des organisateurs ne saurait être engagée.

Préalablement à l’inscription de leurs candidats, il incombe aux écoles d’ingénieurs d’obtenir, auprès des représentants légaux des étudiants mineurs, l’autorisation parentale pour la participation à la Dictée des écoles d’ingénieurs 2018. Il incombe également aux écoles d’ingénieurs de s’assurer que les participants majeurs et les représentants légaux des participants mineurs autorisent les organisateurs, partenaires, parrains et médias à utiliser et diffuser les prénom, nom, établissement, classe et image (vidéos et photos) des candidats sur leurs canaux de communication (sites Internet, magazines, chaînes de télévision, réseaux sociaux, etc.) et renoncent expressément à tous droits et indemnités.

Les établissements et les candidats s’engagent à se soumettre au présent règlement et à respecter les décisions des organisateurs.